• Accueil
  • Michel Charette : « J’ai pensé perdre ma fille deux fois »

Michel Charette : « J’ai pensé perdre ma fille deux fois »

Michel Charette : « J’ai pensé perdre ma fille deux fois »Instagram La semaine des 4 Julie

C’était une autre soirée marqué par l’émotion à La semaine des 4 Julie, alors que la veille, Julie Snyder s’était entretenue sur la réalité des fausses couches et de l’adoption avec l’animatrice France Beaudoin. Ce mercredi soir, c’était au tour de Michel Charette de lever le voile sur une autre réalité que vivent bien des gens, soit les allergies graves.

Laurie-Anne, la fille du comédien de District 31 est en effet allergie mortellement aux oeufs. Parrain de la collecte de fonds Bye Bye Allergies, Michel Charette n’a pas caché avoir eu peur de la perdre à plusieurs reprises. Une peur certainement partagée par bien d’autres parents d’enfants souffrant d’allergies sévères, a souligné Julie Snyder.

« Ma fille a fait quatre chocs et deux fois c’est moi qui suis allé à l’hôpital avec elle », a indiqué Michel Charette avant d’insister sur le fait que l’EpiPen ne règle pas tous les problèmes lorsqu’une crise survient.

« L’effet d’une EpiPen, c’est d’environ 15-20 minutes. Tu peux en donner une deuxième, mais il faut que tu arrives à l’hôpital, parce qu’après ça, ils la mettent sur l’oxygène, l’adrénaline, tout ça », a-t-il en effet ajouté.

« C’est extrêmement angoissant. Je comprends les parents des enfants qui souffrent d’allergies ou les parents eux-mêmes qui souffrent d’allergies. »

C’est ensuite avec peine qu’il a déclaré : « J’ai pensé perdre ma fille deux fois dans ma vie à cause de ça. »

Il est alors revenu sur les deux premiers épisodes qui lui ont fait craindre au pire pour sa fille. D’abord à 10 mois, puis lorsqu’elle avait 7 ou 8 ans. À ce moment, sa fille n’avait reçu qu’un simple câlin d’une amie qui avait mangé des oeufs. Sa réaction s’est immédiatement déclenché sans même avoir consommé l’aliment.

« De toute ma vie, je n’ai jamais roulé aussi vite dans une voiture. Si la police m’arrêtait, je me disais :  » Je m’en fous, ils me mettront en prison, ou quoi que ce soit », moi, il fallait que j’arrive à l’hôpital. Heureusement, parce qu’à l’hôpital, elle a fait une deuxième crise, donc elle aurait pu encore une fois mourir », a raconté encore sous le choc le comédien.

C’est pourquoi le comédien rappelle aux gens de prendre les allergies au sérieux, et ce, peu importe la situation.  « C’est grave, il faut être vigilant ».

Pour faire un don à la collecte de fonds Bye Bye Allergies, cliquez ici.

En coulisses
Psst : C’est en 2018 que Michel Charette est devenu le parrain de Bye Bye Allergies, et depuis, il continue son travail pour amasser le plus de fonds possible à la collecte afin d’ouvrir des cliniques de désensibilisation un peu partout au Québec.

En direct de 16:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.